Rites de la Omra

Rappel : Bref résumé des

Rites de la Omra

La Omra, que l’on pourrait traduire par « Visite Sainte » est un acte religieux qui s’accomplit, un peu à la manière du Hajj, à la Mecque. Il est appelé parfois le « Petit Pèlerinage », en référence au « Grand Pèlerinage » qu’est le Hajj.

Son jugement religieux semble être l’obligation (au moins une fois dans la vie pour celui qui en a les capacités, et Allah est plus Savant), et son caractère méritoire est prouvé par les paroles du Messager d’Allah (ﷺ).

Dans un Hadith rapporté par Al-Bukhârî, Muslim et At-Tirmidhî, le Prophète (ﷺ) a dit :

« La Omra est un acte expiatoire des pĂ©chĂ©s. Le pèlerinage sincère n’a d’autre rĂ©compense que le Paradis ».

Les piliers

Les piliers de la Omra

Simples Ă  retenir, les piliers de la Omra sont au nombre de trois :

1er pilier

L'IHRĂ‚M

L’état de
sacralisation

2nd pilier

LE TAWĂ‚F

La circumambulation
autour de la Ka'ba

3ème pilier​

LE SA’Î​

Les trajets entre le mont
As-Safâ et Al-Marwâ

Les obligations

Les obligations de la Omra

Quant aux obligations de la Omra, elles sont aussi au nombre de trois et Ă©galement faciles Ă  retenir :

Le premier est de se mettre en état d’Ihrâm à partir du Miqât

(lieu de sacralisation qui dépendra de votre provenance si vous étiez en dehors de la Mecque) ou du Hill (n'importe quel endroit hors de la Mecque, lorsque l’on est déjà à la Mecque).

Le second est de ne pas se vêtir d’habits cousus (pour l’homme)

Et le dernier est de se raser les cheveux ou les raccourcir.

Statut d'une Omra pendant

Le mois de Ramadan

La Omra durant le mois de Ramadan revêt une importance particulière.

En effet, d’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbâs (qu’Allah les agrĂ©e lui et son père), le Prophète (ď·ş) a dit :

« Une Omra durant le Ramadan équivaut à un Hajj en ma compagnie (*) ». [ Rapporté par Al-Bukhârî n°1863 et Muslim n°1256 ]

(*) C’est Ă  dire que la personne qui fait une Omra durant le mois de Ramadan obtient la mĂŞme rĂ©compense qu’un pèlerinage effectuĂ© avec le Messager d’Allah (ď·ş) mais cela ne signifie pas qu’il sera dispensĂ© de faire le pèlerinage qui est le cinquième pilier de l’Islam.